mail: emilie[at]mysoul.fr
Twitter: @mysoulFR

[VIDEO] Aaradhna, "Wake Up"& Nothing Can Change This Love (Sam Cooke cover)

Aaradhna might be launching her debut single in the USA these days, but the Neo-Zealander singer is no newcomer in her homeland, where she's been enjoying success for the past 7 years or so. Though "Wake Up", the lead single from her third album "Treble & Reverb" is heavily influenced by the feel good Soul music of 60's girl groups such as The Marvelettes, The Chiffons, The Dixie Cups or Martha & The Vandellas just to name a few, she started out in 2006 with a more mellow, acoustic R&B inspired sound. But once you witness how strongly she carries a Sam Cooke tune when performing for Neo-Zealander TV, with that innate command and yet so much emotion, it suddenly seems obvious why she stepped away from the contemporary acoustic grooves to embrace a more vintage/retro sound and join the R&B and Soul revivalist movement. She perfectly fits in.

De la feel good music, qui ressuscite les irrésistibles mélopées des groupes vocaux féminins mythiques des 60's, des Marvelettes aux Chiffons en passant par les Dixie Cups et autres Martha & The Vandellas. Voilà où prend racine le "Wake Up" de la chanteuse Aaradhna, notre découverte du jour, loin pourtant d'être une débutante bien que les apparences tendent à nous faire croire le contraire. Si c'est en ce début avril que la néo-zélandaise a lancé sa carrière outre Atlantique (sa récente signature sur le puissant label Republic Records d'Universal Music lui aura ouvert les colonnes des influents blogs/webzines musicaux Arjan Writes et Idolator), c'est bien au milieu des années 2000 que la jeune femme connait ses premiers succès dans les charts de son pays.


Si son premier single, "Down Time", paru en 2006, s'inscrivait dans un courant Neo Soul/R&B acoustique que n'auraient pas renié une India. Arie ou une Tamia, l'artiste s'attaquait déjà au répertoire Soul dit "classique" sur son deuxième opus, fait de covers des Jackson 5, de Stevie Wonder, d'Aretha Franklin ou encore d'Al Green.

Début 2013, Aaradhna publie "Treble & Reverb", un troisième opus très influencé par le "Back To Black" d'Amy Winehouse, qu'elle confie avoir écouté en boucle durant la genèse du disque. C'est avec cet album qu'elle décroche un contrat en major qui  lui permet de partir aujourd'hui à la conquête de l'Amérique, elle dont le répertoire transpire la Soul manufacturée par Phil Spector et Holland-Dozier-Holland.

Le rétro, c'est son créneau, et la maîtrise avec laquelle elle exécutait en 2012 cette reprise de Sam Cooke pour la télé néo-zélandaise prouve que le style vintage, loin d'une simple posture, s'impose à elle comme une évidence. L'écrin parfait pour une voix profonde et habitée, définitivement Soul.


Aaradhna est à suivre sur Facebook et Twitter.








0 commentaires:

Postez un commentaire